Animal crossing

Bienvenue sur l\'un des nombreux forums Animal Crossing! Nous t\'invitons à partager toutes tes discussions qui te tiennent à cœur sur ton jeu favori! Tu peux aussi discuter de toute autre chose dans de différentes sections du forum.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The magic : La rose de l'Espérance

Aller en bas 
AuteurMessage
^^lilice^^

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 23
Localisation : chez moi !

MessageSujet: The magic : La rose de l'Espérance   Jeu 26 Aoû - 3:25

Chapitre 1 :

Il était là, debout dessus une montagne de morts, mes amis, en grande majorité. Il rigolait :

« Rien ne sert de courir vous êtes condamnés ! La guerre a éclatée, que tous les humains voulant retrouver une Terre et tous les animaux ne voulant pas mourir me rejoigne »
Je m’éveillais en sursaut. Et me sera aux côtés de Kevin dans le petit lit composé d’un matelas et d’une couverture. Encore ce cauchemar rappelant le passé. Kevin s’éveilla à son tour et me pris dans ses bras. Il murmura tout doucement au creux de mon oreille :
« Ce n’est pas de ta faute… C’est le destin… »

Je détestais quand il disait cela. Je l’avais un peu poussé ce terrible destin. Je me levais d’un bond, pris une chaise et regardais la télé.
Encore lui ! Encore ce Julien qui passait sur toute les chaînes disant que le premier à nous avoir aidé ou à être nos amis, même ancien, périrais. Sauf que cette fois ce fut différent :
« Tous les amis de Kevin ou Alice mourrions de la même façon sauf s’ils renoncent à dire qu’ils sont leur amis. Par contre je n’aurais aucune pitié pour les traîtres. VIVE MOI.
-VIVE JULIEN, VIVE JULIEN !!! Répéta la foule
-Oh non il a eut le groupe, Ca c’était Kevin qui était juste derrière moi et regardait les infos avec moi. Pourquoi ces idiots n’ont-ils pas dit qu’ils n’étaient pas mes amis. >>
Kevin soupira. C’était les premiers de nos amis, enfin sans compter ceux qui avaient péris avant, qui allaient mourir. L’image montra une estrade vide. Deux gardes, Marest et Chausset, firent monter le groupe. Julien fis un mouvement de main et les acolytes de Kevin se tordirent le ventre puis s’enflammèrent. Il eut beaucoup de cris provenant d’eux même, mais aussi des cris de surprise. Je vis Kevin baisser la tête, pas assez vite : j’eus le temps de voir les larmes couler le long de ses joues. Je coupais immédiatement la télé et pris Kevin dans mes bras où on laissa libre cour à notre chagrin. Quelle horreur. Je regardais autour de moi les yeux brouillés, le petit terrier qui nous servait de repère. Il était violet et blanc, il y avait une petite fenêtre qui devait illuminer le terrier, sauf que des rideaux épais cachaient la lumière, pour que personne ne nous vois. Une séparation nous cachait au cas où un intrus arrivait. Si jamais Julien nous trouvait… Si jamais il nous trouvait, les sœurs doigts de fée termineront leurs jours avec nous. Les larmes redoublèrent de force quand quelqu’un arriva.
« Hello, je ne vous dérange pas trop ? Demanda une voix.
-Oh Cousette ! Non ne t’inquiète pas. >>
Ma voix tremblait encore, alors que je disais ces mots. J’essuyais rapidement mes petits yeux puis décidais :
« Cousette, Layette. Nous ne pouvons plus rester là. Nous ne pouvons plus vous laisser prendre le risque de mourir. >>
Ma voix avait repris de l’assurance. Kevin hocha de la tête et sourit amicalement. Il me soutenait. Encore ! La petite hérissonne bleue, Layette, hocha de la tête puis dit :

« Nous ne vous laisserons jamais partir ! Où iriez-vous ? La police est partout, vous vous feriez prendre tout de suite !
-Layette, vous allez mourir par notre faute. Je ne me le pardonnerais jamais !
-Nous mourons en paix ! C’était la voix de Cousette, elle trahissait la peur, mais pas la peur de mourir non, la peur de nous perdre. Nous mourons en sachant que nous avons aidé des anges à vivre.
-Ma…mai… Je ne réussis à ne dire plus un mot, les larmes arrivaient.
-Merci beaucoup, c’est vous les anges. Murmura Kevin, il savait que j’étais contre mais pas capable de revendiquer.
- Il va falloir arrêter ce tyran. Pensa à voix haute Layette. >>
Oui, je suis d’accord mais comment ! Pensais-je doucement pendant que les larmes coulaient et que Layette et Cousette retournèrent à leur boutique.

J’avais joué avec le feu et le feu me coursait. Mais un jour, il m’aurait !

Une heure après, les deux sœurs avaient organisé une réunion contre Julien. Je fus étonnée du nombre de personnes qui étaient avec nous. Tous, ou presque, nous embrassèrent et nous dirent de ne pas craquer, que on l’aurait. Puis la réunion commença.
« Bonjour, et merci d’être si nombreux ! Commença Cousette. Nous allons commencer la rébellion contre le tyran. N’oubliez jamais qu’il ne doit jamais savoir qui nous sommes. Toutes nos réunions seront confidentielles, vous trouverez le lieu et l’heure des réunions, dans le nouveau journal le News World, sous forme d’énigme. Par exemple, si le gros titre dit : un pêcheur à pêcher un poisson dans l’étang à 16h. Il vous faut aller à l’étang du poisson à 16h. »
Beaucoup de personne hochèrent de la tête.
« Pour pouvoir vous envoyer le journal, il me faudrait votre adresse. Donnez-la à la sortie de la réunion. Il y aura une édition par mois soit une réunion pour moi. C’était Layette qui avait pris la parole. Maintenant, il nous faut vos idées pour qu’il sache qu’il y a des résistants »
Tout le monde parla en même temps. A coter de moi, un petit chien blanc, enfin entouré de bandelette, murmura :
« On pourrait faire du sabotage. »
« Excusez-moi ! Dis-je et tout le monde se tus. Ce chien a eu une bonne idée je pense. Explique-nous.
-Merci, murmura t-il, puis il dit fort. Je pense qu’il faut faire du sabotage comme on fait les français dans la deuxième guerre mondiale contre les nazis. »
L’étonnement ce lut sur tout les visages. Ce chien devait être historien en histoire de l’humanité. Puis Kevin pris la parole :
« Les français, soit nous, avons été envahit par des gens qui n’aimaient pas les juifs, une religion. Notre gouvernement a été collaborateur, c'est-à-dire, il a aidé les nazis à tuer tous les juifs. Pour c’en sortir, on a fait sauté des ponts, tuer des officier nazis, et plein d’autre chose. Au final, on a réussit à sortir de cette crise et tous les nazis ont été massacrés. »
Les animaux et les autres humains, non français, étaient suspendus à ses lèvres. Quand un animal, un ours brun, cria :
« Oui, oui, oui ! On va faire ça ! »
Et les autres répétèrent :
« Oui ! »

Layette et Cousette se sourirent, Julien lâcha un gros soupir et moi, les larmes me montèrent aux joues. Mais je m’exclamais d’une voie forte :

« Les rendez vous de sabotages seront organisés pendant les réunions. Ne faites rien ce mois-ci : Julien et ses acolytes sont trop sur leurs gardes. »
Tout le monde me regarda et hocha de la tête.
« Bon maintenant, place aux rafraîchissement ! Déclara Layette. »
Quand soudain, quelqu’un entra brutalement et en courant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesados.forumgratuit.org
 
The magic : La rose de l'Espérance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Magic: the Parody
» Tournoi Magic BXL
» Peut-on être fondamentalement mauvais à Magic et le rester?
» Fin du programme Magic Player Rewards
» Epo dragoune rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animal crossing :: .:Discution:. :: .: Fictions :.-
Sauter vers: